Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteTémoignages, partage d’expérienceVous nous dites ... tous les témoignagesVous nous dites : Mon parcours de formation professionnelle ou d’études supérieures
Dernière mise à jour :
mardi 24 avril 2018
Statistiques éditoriales :
509 Articles

Statistiques des visites :
1834204 
depuis 01 Octobre 2007


Informations

Exprimez-vous

Vous nous dites... partage d’expériences.

et lisez les témoignages :

 

l’Accessibilité c’est aussi de pouvoir être compris dans les lieux publics :

JPG - 35.5 ko
 

Écoute Handicap Moteur


Des difficultés à utiliser le téléphone ?

IMC - PSY est un service d’écoute et de soutien psychologique en ligne (tchat et mail), anonyme et gratuit.

www.imc.apf.asso.fr.

 

APF Ecoute Parents

Un numéro vert d’écoute et de soutien
Des personnes comme vous sont à votre écoute. Voir le lien

 

Mon parcours de formation professionnelle ou d’études supérieures, Céline témoigne (37 ans)

Auteur : APF Ecoute Infos |  13985 visites | En ligne : 14 février 2013

Vous pouvez aussi témoigner si vous le souhaitez à ce questionnaire témoignage

Je suis  : Une femme
Je m’appelle (prénom fictif ou pas) : Céline
Votre âge ?  : 37 ans
Où habitez-vous actuellement (département ou ville) ? : 92

Votre IMC se manifeste comment ?
Syndrome de little spasticité, difficulté à marcher longtemps. Un peu de lenteur, désorganisation spatiale.

Indiquez la formation professionnelle ou les études supérieures entreprises ?
DEUG de lettres modernes 1ère année.
DEUG de droit 1ère année.

Racontez-nous votre parcours
Très difficile pendant la période ou je faisais mon DEUG de lettres, car après de bons résultats au lycée, je n’ai pas réussi à prendre mon autonomie à la fac et à organiser mon travail, je me sentais très isolée et différente des élèves valides, j’ai fais une dépression nerveuse, car je me sentais nulle.

Ensuite une fois dans le parcours professionnel de fonctionnaire, j’ai fais un CIF pour reprendre des études de droit et la première année s’est bien déroulée, ce qui est dommage, c’est que travaillant en même temps, je n’ai pas pu continuer mon nouveau cursus ensuite. Des difficultés à gérer la fatigue d’un travail à temps plein et d’études en même temps.

Avez-vous bénéficié d’une aide ?
Il y avait un soutien pour les élèves handicapés, mais je l’ai su trop tard pour ne pas redoubler, finalement après deux tentatives, j’ai échoué mon DEUG de lettres. J’en ai gardé un manque profond de confiance en moi que j’ai compensé grâce à une psychothérapie.

Avez-vous rencontré des problèmes avec l’accessibilité ?
Non pas de problèmes, il y avait une mission handicap et les salles étaient accessibles.

Vos contacts avec les autres

Les profs, les ami(e)s, votre intégration ?
Aucune intégration entre 18 et 20 ans pendant que je faisais mon DEUG de lettres.
Une très bonne intégration pendant mon congé individuel de formation, alors même que pourtant j’avais 10 ans d’écart avec les autres élèves, ( j’ai fais mon CIF à 30 ans).

Vie professionnelle

Êtes-vous entré dans la vie active ?
Je suis entrée dans la vie active comme fonctionnaire secrétaire administrative par l’examen COTOREP, cela a été très difficile au début, car les gens ne comprenaient pas mon handicap, mes chefs me méprisaient et me laissaient faire uniquement des tâches subalternes à cause de ma lenteur d’exécution mais ensuite grâce à mon CIF j’ai pu bifurquer d’un poste de secrétariat à un poste de rédacteur juridique.

Un dernier mot

Que souhaitez vous dire tout simplement...
Je pense qu’à 18 - 20 ans on est encore très jeune, et qu’il faut se donner du temps pour bien s’orienter, surtout quand on est handicapé, tous les métiers ou les cursus ne sont pas faits pour nous, il faut tranquillement construire son cursus scolaire et universitaire en prenant son temps, surtout lorsqu’on est IMC et qu’on peut être un peu plus lent. Ma difficulté a été que je n’avais pas réfléchi à mon orientation et à un échec possible. Il faut donc bien réfléchir à son orientation et se confronter à la réalité, avant de commencer son cursus d’études supérieures, ne pas avoir d’ambitions irréalisables. C’est ce que je conseille à toute personne qu’elle soit IMC ou non.

Nous vous remercions de votre témoignage Céline.

 

Articles de cette rubrique

  1. Mon parcours de formation professionnelle ou d’études supérieures, Christine témoigne (53 ans)
    Origine : 26 septembre 2014 | Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 26 septembre 2014

  2. Mon parcours de formation professionnelle ou d’études supérieures, Diana témoigne (23 ans)
    Origine : 17 juin 2013 | Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 21 juin 2013

  3. Mon parcours de formation professionnelle ou d’études supérieures, Céline témoigne (37 ans)
    Origine : 13 février 2013 | Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 14 février 2013

  4. Mon parcours de formation professionnelle ou d’études supérieures, Laurent témoigne (46 ans et demi)
    Origine : 18 septembre 2012 | Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 20 septembre 2012

  5. Mon parcours de formation professionnelle et d’études supérieures Stéphanie témoigne (39 ans)
    Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 14 mai 2013

  6. Mon parcours de formation professionnelle ou d’études supérieures, Solange témoigne
    Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 5 juin 2012