Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteInfirmité Motrice CérébraleRecherche - nouvelles technologies
Dernière mise à jour :
jeudi 19 octobre 2017
Statistiques éditoriales :
493 Articles

Statistiques des visites :
1691824 
depuis 01 Octobre 2007


Informations

Pétition

Non au recul des droits !

 
Le grand jeu :
 

A lire :

L’excellente Intervention du GIN DEC a l’arrivée de la "Marche des oubliés".

- Pouvoir s’exprimer c’est exister !

Voir le Blog : http://unikom.blogs.apf.asso.fr.

 

Exprimez-vous

Vous nous dites... partage d’expériences.

et lisez les témoignages :

 

l’Accessibilité c’est aussi de pouvoir être compris dans les lieux publics :

JPG - 35.5 ko
 

Atteinte cérébrale en cas de retard de croissance intra-utérin : un mécanisme dévoilé ?

Auteur : Institut National de la santé et de la recherche médicale (Inserm). |  8378 visites | En ligne : 9 novembre 2016

Pathologie très répandue, le retard de croissance intra-utérin reste pourtant mal connu. Par quelles voies affecte-t-il le cerveau et les performances cognitives ? Une équipe de l’Inserm vient de dévoiler un mécanisme mettant en cause une activation excessive des cellules microgliales.

" Le retard de croissance intra-utérin (RCIU) est une des pathologies les plus fréquentes de la grossesse, bien avant la prématurité " assure Olivier Baud, de l’unité de néonatologie* de l’hôpital Robert Debré (Paris). Et de fait, le RCIU concerne une grossesse sur dix dans les pays développés, et davantage encore dans les pays émergents.

Que cela soit en raison d’une malnutrition de la mère (surtout dans les pays pauvres) ou d’un problème vasculaire placentaire (cause la plus fréquente dans les pays riches), le fœtus ne reçoit pas assez de nutriments pour assurer une croissance normale, et l’enfant naît plus petit que la moyenne. Mais les conséquences ne s’arrêtent pas là : outre une mortalité périnatale accrue, le RCIU peut se traduire par une paralysie cérébrale, un défaut d’attention ou des difficultés d’apprentissage, de mémorisation ou d’exécution de tâches cognitives. Et malgré la fréquence et la gravité du RCIU, ses mécanismes restent mal connus. On ne sait toujours pas par quelles voies un retard de croissance fœtal peut affecter le développement et l’organisation de son cerveau. (...).

  • Lire l’article complet sur le site de l’INSERM :

Site web : www.inserm.fr.


 

Articles de cette rubrique

  1. Science Infos PC, 2017.
    Origine : 12 avril 2017 | Auteur : La Fondation Motrice. | En ligne : 12 avril 2017

  2. Science Infos Paralysie cérébrale, n° 24 juin 2016.
    Origine : 3 août 2016 | Auteur : La Fondation Motrice. | En ligne : 3 août 2016

  3. Dysport® étude randomisée de phase III.
    Origine : 11 février 2016 | Auteur : Ipsen. | En ligne : 11 février 2016

  4. Centre d’expertise et de Ressources Nouvelles Technologies & communication (C-RNT).
    Origine : 2 novembre 2009 | Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 2 novembre 2009

  5. Autres liens :
    Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 3 juin 2017

  6. Lettre n° 21 octobre 2016 Infomotrices :
    Auteur : La Fondation Motrice. | En ligne : 7 janvier 2017

  7. Science Infos Paralysie Cérébrale, n°28, septembre 2016.
    Auteur : La Fondation Motrice. | En ligne : 7 décembre 2016

  8. Atteinte cérébrale en cas de retard de croissance intra-utérin : un mécanisme dévoilé ?
    Auteur : Institut National de la santé et de la recherche médicale (Inserm). | En ligne : 9 novembre 2016

  9. Science Infos PC, n° 26 août 2016.
    Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 30 septembre 2016

  10. Les Hospices Civils de Lyon et l’INSERM lancent une grande étude.
    Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 19 septembre 2016